jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Iran débute l’enrichissement de l’uranium à 20 pour cent

Téhéran, 4 janvier (Prensa Latina) L’Iran a commencé aujourd’hui l’enrichissement d’uranium à 20 pour cent de pureté au sein de la centrale nucléaire de Fordo, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Ali Rabiei.

Les centrifugeuses de cette usine ont reçu les premières injections de gaz et le premier produit de la matière fissile sera bientôt disponible, a-t-il commenté.

Dans une déclaration à l’agence de presse IRNA, Rabiei a expliqué que cette mesure était conforme à une loi adoptée par le Mayles (parlement iranien), en réponse aux sanctions des États-Unis et à l’inaction européenne à l’égard de ces dernières.

Le processus d’enrichissement de l’uranium à 20 pour cent de pureté a été porté à la connaissance de l’Organisation internationale de l’énergie atomique, a-t-il déclaré.

De cette manière, la République islamique réduit encore ses engagements envers le Plan d’action conjoint global (Jcpoa), ou accord nucléaire, scellé en 2015 avec le groupe 5+1 (États-Unis, Royaume-Uni, France, Russie, Chine plus l´Allemagne).

En vertu de cette convention multilatérale, sous l’égide du Conseil de sécurité de l’ONU, l’Iran réduirait la puissance de son programme nucléaire pacifique en échange d’un allégement des mesures imposées par la plus haute instance mondiale.

Mais en mai 2018, les États-Unis l’ont abandonnée et ont reconduit des sanctions qui avaient été annulées par le traité.

Téhéran a attendu durant un an une réponse des signataires européens qui devaient soutenir la République islamique face à la reprise des sanctions économiques nord-américaines, mais ils n’ont jamais agi.

Et ainsi, le pays des Perses a commencé à réduire ses engagements avec le Jcpoa, parmi lesquels ceux de maintenir à 3,67 pour cent l’enrichissement de l’uranium.

Toutefois, les autorités du pays islamique réaffirment que toutes ces mesures sont réversibles si les autres signataires reprennent le respect de l’accord initial.

peo/mgt/arc

EN CONTINU
notes connexes