lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président salvadorien critiqué pour attaquer les Accords de paix

San Salvador, 14 janvier (Prensa Latina) Le Président d’El Salvador, Nayib Bukele, est aujourd’hui la cible de nombreuses critiques pour son insistance à nier l’héritage des Accords de paix de 1992, qui ont mis fin à 12 années de guerre civile.

À deux jours du 29e anniversaire de la signature historique, l’opposition politique et la société civile rappellent qu’il est interdit d’oublier et partagent leurs arguments.

Jorge Schafik Hándal, député du Front Farabundo Marti pour la Libération Nationale (FMLN), a affirmé que s’attaquer aux Accords revient à revenir aux constitutions qui donnaient tout le pouvoir à l’Exécutif.

Le chef adjoint du groupe parlementaire de la formation salvadorienne de gauche a estimé que nier le conflit armé et attaquer les Accords revenait à ôter la mémoire au peuple pour que le gouvernement actuel accapare le pouvoir.

Bukele a ignoré la célébration de l’anniversaire des Accords de paix en janvier 2020 et s’est rendu à la fin de l’année dans le canton d’El Mozote, théâtre de l’un des pires massacres de l’histoire continentale, pour qualifier le pacte de farce.

peo/jf/cmv

EN CONTINU
notes connexes