lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le vice-président de Cuba appelle à donner la priorité à la souveraineté alimentaire

Par Mayra Pardillo

Sancti Spíritus, Cuba, 17 janvier (Prensa Latina) Le vice-président de Cuba, Salvador Valdés Mesa, a souligné hier, lors d´une visite dans la province centrale de Sancti Spíritus, qu’il existe plusieurs priorités dans le pays, mais que la première est de parvenir à la souveraineté alimentaire.

Il a jugé très importante la stratégie de développement territorial, en particulier le progrès local, pour que la province puisse jouir d’autonomie et soit autosuffisante.

Comme l’a souligné Valdés Mesa, Cuba est une nation éminemment agricole et son progrès repose sur ce secteur, de sorte que la base fondamentale pour aller de l´avant est dans l’agriculture.

Il a insisté sur la nécessité de produire des aliments pour la consommation nationale, le tourisme et l’exportation de produits frais et en conserve, ce qui aura une incidence sur la prospérité des municipalités.

Il a souligné que l’entreprise d’État socialiste doit avoir l’autonomie de toute autre forme de gestion.

À son arrivée à Sancti Spíritus, le vice-président cubain a visité le centre sucrier de l’Uruguay, situé dans la municipalité de Jatibonico, où il a échangé avec les dirigeants de ce colosse et a souligné la récolte de sucre a bien débuté que dans la province.

Nous sommes obligés de faire une récolte courte, mais efficace, a-t-il manifesté.

Cette rencontre, présidée par le vice-président, a centré ses débats sur la souveraineté alimentaire et l’autosuffisance municipale, contexte dans lequel la Délégation Provinciale de l’Agriculture a rendu un rapport complet.

Juan José González, délégué de l’Agriculture à Sancti Spíritus, a détaillé les plans productifs dans les cultures comme la banane, le manioc et la malanga, ainsi que les grains et légumes.

Il a affirmé que plus de quatre mille cinq cents hectares ont été récupérés, avec des potentialités pour produire plusieurs cultures.

Les plus hautes autorités de la province et les dirigeants des diverses spécialités du secteur agricole étaient présents lors de la rencontre.

peo/msm/mpg

EN CONTINU
notes connexes