jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Première livraison d’oxygène du Venezuela au Brésil

Brasilia, 19 janvier (Prensa Latina) Des camions chargés d’oxygène du Venezuela ont franchi hier la frontière du Brésil en direction de Manaus, capitale de l’État d’Amazonas (nord-ouest), qui fait face à une crise sanitaire sans précédent à cause de la pandémie de la Covid-19.

Le portail d´information G1 assure que les véhicules ont passé les formalités de la Receita Federal (secrétariat pour les impôts et le contrôle douanier) avec 132 mille mètres cubes d’oxygène répartis sur cinq camions donnés par le gouvernement du président Nicolas Maduro.

L’envoi solidaire arrive dans cette ville amazonienne pour faire face à un effondrement du système sanitaire dû à une augmentation record des infections par le coronavirus SARS-Cov-2 responsable de la Covid-19.

Actuellement, Manaus a des hôpitaux sans oxygène pour soigner les malades et a dû transféré des patients dans d’autres États car il n´est plus possible d´accepter d’hospitalisations, sans compter des cimetières bondés et que la ville fait face à un couvre-feu.

Les camions ont quitté la ville de Puerto Ordaz, a déclaré le Vice-Consul du Venezuela dans la ville de Roraima, José Marti Uriana, qui a accompagné les chauffeurs depuis la frontière.

Après son passage à Pacaraima, la cargaison a dû passer par Boa Vista, la capitale de Roraima, d’où elle se dirige vers Manaus, à environ 781 kilomètres.

Il y a trois jours, le chancelier vénézuélien Jorge Arreaza a manifesté sur le réseau social Twitter qu’il a annoncé la bonne nouvelle du départ des camions au gouverneur d’Amazonas Wilson Lima.

Dans une lettre envoyée à son homologue brésilien, Ernesto Araújo, en août 2020, Arreaza a insisté sur le fait que ‘le moment est venu de renoncer aux attitudes, à l’arrogance, aux différences; (…) le droit international oblige également les nations à coopérer, surtout dans les situations d’urgence’.

Il a appelé à rechercher la formule pour transcender les différences et ouvrir la voie à une nouvelle dynamique de relations bilatérales intégrales pour le bien des peuples des deux nations.

peo/otf/ocs/cvl

EN CONTINU
notes connexes