vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les Nations Unies espèrent que les États-Unis élimineront Cuba de la liste unilatérale

Nations Unies, 31 janvier (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, espère que la nouvelle administration des États-Unis envisagera d’annuler l’inscription de Cuba sur la liste unilatérale de Washington des pays qui parrainent prétendument le terrorisme, a annoncé vendredi dernier son porte-parole.

Comme l’a expliqué le porte-parole du titulaire des Nations Unies, Stéphane Dujarric, Guterres a exprimé au représentant permanent de Cuba auprès de l’ONU, Pedro Luis Pedroso, son désaccord concernant l’inclusion de l’île sur cette liste.

En début de semaine dernière, le 26 janvier, le secrétaire général et l’ambassadeur cubain ont eu une réunion au cours de laquelle ils ont abordé cette question.

Le représentant permanent de Cuba auprès de l’ONU a déclaré à maintes reprises que son pays rejette les actes terroristes sous toutes leurs formes et manifestations, en particulier le terrorisme d’État qui persiste contre plusieurs pays du monde.

Au cours d’une récente intervention devant le Conseil de Sécurité ce mois-ci, Pedroso a donné des détails sur les conséquences pour le peuple cubain des attaques terroristes organisées sur le territoire des États-Unis.

Après avoir pris connaissance de l’inscription de Cuba sur la liste unilatérale de Washington de pays supposés parrainer le terrorisme, l’ambassadeur a souligné que cette action était une campagne personnelle de celui qui était alors encore secrétaire d’État, Mike Pompeo, et que sa politique étrangère était discréditée.

À cet égard, il a appelé les Nations Unies à se prononcer contre de telles listes et certifications unilatérales, politiquement manipulées et contraires au droit international, qui ne servent qu’à des fins de diffamation et de coercition. Dans diverses régions du monde, de nombreuses voix se sont élevées contre l’inclusion de Cuba sur cette liste établie unilatéralement par Washington.

peo/jf/ifb

EN CONTINU
notes connexes