mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Yémen dénonce une violation continue du droit international

Aden, 10 février (Prensa Latina) Le Ministère yéménite des Affaires Étrangères et des Expatriés a dénoncé la violation continue du droit international humanitaire par les houthis et qualifié de barbare l’agression de ces milices contre le gouvernement de Marib.

Un communiqué diffusé la nuit dernière a indiqué que le ‘comportement criminel’ de ce mouvement armé, qui a encouragé un coup d’État en 2015, prolongera la guerre et exacerbera ses conséquences humanitaires catastrophiques.

Selon les derniers rapports officiels, les Hutus ont lancé une attaque de missiles balistiques et de drones camouflés contre des quartiers résidentiels de la ville de Marib entre dimanche et lundi, tuant quatre civils et en blessant 12 autres.

La Chancellerie a attiré l’attention sur le fait que cette ville est habitée par des millions de citoyens, dont la plupart ont été déplacés de leur zone de résidence par la guerre qui a plongé le pays arabe dans une catastrophe humanitaire il y a près de six ans, selon des organismes internationaux.

Le Ministère des Affaires étrangères a déclaré que cette nouvelle vague d’agressions était la septième après six autres précédentes, au cours desquelles des enfants avaient été trompés et recrutés et le mouvement armé avaient posé des mines interdites, attaqué des civils et commis les pires violations contre des prisonniers et des détenus.

La note a estimé que cette nouvelle escalade des milices était dangereuse et qu’elle constituait la réponse des houthis aux appels sincères du gouvernement yéménite à la communauté internationale pour mettre fin à la guerre et instaurer la paix.

À cet égard, les autorités yéménites ont demandé à la communauté internationale d’exercer la plus grande pression sur ces forces armées pour mettre fin à l’agression, à la nouvelle escalade militaire et aux violations et crimes des irréguliers.

Le Yémen traverse une crise humanitaire profonde avec des centaines de milliers de personnes déplacées et une famine généralisée qui touche près de 80 % de sa population, selon les données de l’ONU.

peo/msm/jcd

EN CONTINU
notes connexes