vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des organisations demandent à Biden d´inverser les politiques infructueuses contre Cuba

Washinton, 15 février (Prensa Latina) Plus de 50 organisations nord-américaines ont envoyé jeudi dernier une lettre à l’administration de Joe Biden dans laquelle elles demandent de prendre des mesures immédiates pour inverser les politiques de l’ancien président Donald Trump.

Ce fut l’une des promesses de campagne faites par Biden et, dans la missive, le dirigeant démocrate est exhorté à tenir parole et à annuler les actions qui ont fortement nui aux Cubains et à leurs familles.

La lettre détaille les recommandations de politiques spécifiques qui devraient être prises pour engager une politique d’engagement plus constructive envers Cuba.

Le document affirme également qu’il est dans l’intérêt des États-Unis et du peuple cubain d´avancer rapidement vers une relation plus normale et demande au Congrès de prendre des mesures législatives pour lever les restrictions et progresser vers la fin du blocus nord-américain.

Des groupes d’avocats et de défense des droits de l’Homme, y compris de cubano-américains, ainsi que des organisations religieuses, environnementales et universitaires et des groupes d’entreprises, figurent parmi les 56 organisations qui ont signé cette missive.

La directrice exécutive adjointe du Centre pour la démocratie dans les Amériques, María José Espinosa, a souligné que les politiques de Trump n’avaient servi qu’à saper les intérêts des États-Unis, nuire au peuple cubain et limiter les moyens par lesquels les cubano-américains peuvent soutenir leurs familles pendant la pandémie et la crise actuelle.

Pour sa part, le président du Bureau de Washington pour l’Amérique Latine, Geoff Thale, a souligné que des événements importants se déroulent sur l’île et qu´au sein des États-Unis de plus en plus de personnes demandent des relations plus ouvertes avec Cuba.

Selon la codirectrice du Groupe de travail d´Amérique Latine, Lisa Haugaard, le gouvernement Biden-Harris a le pouvoir de remettre la politique envers Cuba sur la bonne voie.

‘Il est temps de renouer le dialogue entre nos nations et de libérer nos peuples pour travailler ensemble sur les problèmes auxquels nous sommes tous confrontés’, a-t-elle déclaré.

Les recommandations contenues dans la lettre font partie d’un effort largement soutenu visant à renforcer les relations entre les États-Unis et Cuba, à accroître l’engagement entre les deux pays et à mettre fin au blocus nord-américain qui persiste depuis près de six décennies.

peo/jcm/ifb

EN CONTINU
notes connexes