lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Chine suspend les transmissions de la chaîne britannique BBC

Beijing, 15 février (Prensa Latina) La Chine a suspendu vendredi dernier les transmissions de la chaîne d’information britannique BBC World News, considérant qu’elle avait violé les principes d’impartialité et de véracité dans l’exercice du journalisme.

L’Administration nationale de la radio et de la télévision a indiqué que les reportages de ce média sur ce pays asiatique allaient à l’encontre des règles, sapaient les intérêts nationaux et nuisaient à la solidarité interethnique.

Outre l’annulation des opérations, cette entité ne renouvellera pas non plus la licence de la BBC pour l’année prochaine.

La Chine a procédé à cette mesure une semaine après que son Ministère des Affaires Étrangères ait déposé une plainte auprès de la correspondance de la chaîne à Beijing pour un reportage sur la situation épidémiologique de la Covid-19 diffusé le 29 janvier dernier.

Le Ministère des Affaires Étrangères a accusé ce média de lier la pandémie à la politique et d’utiliser les images d’un exercice antiterroriste pour décrire les violations présumées des droits de l’Homme et l’application violente de la loi par les forces de l’ordre.

Dans ce contexte, le 5 avril dernier, l’Office de réglementation des télécommunications du Royaume-Uni (Ofcom) a retiré la licence d’exploitation à la télévision chinoise CGTN, au motif d´un manque de contrôle de sa ligne éditoriale.

Selon l´entité britannique, la licence de transmission était au nom de Star China Media Limited, une société privée qui n´avait pas de responsabilité éditoriale sur les programmes diffusés par la chaîne par satellite en anglais.

Elle a ajouté qu’une demande de transfert de la licence à une autre entité étatique du géant asiatique, la China Global Television Network Corporation (Cgtnc), a également été rejetée, considérant qu’elle était contrôlée par le Parti Communiste Chinois.

En réponse à l’enquête d’Ofcom, la télévision a fait valoir que l’actionnaire principal de Cgtnc était la chaîne de télévision publique CCTV, qui a un statut similaire à celui de la BBC britannique, du Groupe France Télévision dans l´hexagone ou de la NHK du Japon.

Selon une déclaration citée par le quotidien The Guardian, la CGTN affirme que le conseil d’administration exerce un contrôle indépendant sur sa politique éditoriale.

peo/mgt/ymr

EN CONTINU
notes connexes