jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Iran acceptera des inspections limitées de ses sites nucléaires

Téhéran, 22 février (Prensa Latina) L’Iran et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sont parvenus à un accord raisonnable sur des inspections limitées des sites nucléaires de la République islamique, soulignent aujourd’hui des médias locaux.

Le directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, qui s’est rendu à Téhéran, a déclaré qu’il avait obtenu un résultat raisonnable : il y aura moins d’accès, mais il y aura toujours le nécessaire pour le contrôle et la vérification, a-t-il signalé à Hispantv.

Grossi s’est entretenu avec le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique, Ali Akbar Salehi, et le chancelier Mohamad Yavad Zarif sur la poursuite de la coopération dans le cadre du Plan d’action conjoint intégré (Jcpoa, pour ses sigles en anglais, ou accord nucléaire) scellé en 2015.

Les discussions ont porté sur la recherche d’une solution aux problèmes liés à une loi adoptée par le Parlement iranien qui interdit les inspections de l’AIEA si les sanctions des États-Unis contre le pays des Perses se poursuivent.

Auparavant, les autorités de la République islamique ont fait savoir que la législation adoptée en décembre dernier par l’Assemblée consultative islamique (Parlement) entre en vigueur demain, a souligné l’agence Mehr.

Le but des députés iraniens est de forcer la levée des mesures coercitives imposées par Washington et d´obliger l’Europe à agir pour sauver le Jcpoa.

Avant le départ de Grossi, l’AIEA et l’autorité nucléaire iranienne ont publié une déclaration conjointe dans laquelle elles confirment que les mesures volontaires prévues par la convention nucléaire seront suspendues dès demain, même si la coopération se poursuivra.

peo/jf/arc

EN CONTINU
notes connexes