jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La route de l’argent de la NED contre Cuba dévoilée

Washington, 2 mars (Prensa Latina) Un récent rapport publié par la Fondation Nationale pour la Démocratie (NED, sigle en anglais) nord-américaine révèle les sommes élevées qu’elle consacre aux institutions et ONG dans le but de subvertir le système socialiste cubain.

Le rapport, publié par la NED sur son site numérique, inclut plusieurs institutions latino-américaines et nord-américaines liées à des éléments qui promeuvent le terrorisme et diverses actions pour obtenir des changements de régime.

Par exemple, le Centre latino-américain pour la non-violence, basé aux États-Unis, a reçu en 2020 un total de 48.597 dollars pour diffuser l’action d’une organisation dénommée Coalition des travailleurs indépendants de Cuba. Sur son site Web, il est indiqué que cette organisation promeut la non-violence comme outil pour stimuler de prétendus changements politiques et sociaux en Amérique latine.

Elle est cependant dirigée par Omar López Montenegro, un des dirigeants de la Fondation nationale cubano-américaine, qui a financé des actes terroristes et protégé Luis Posada Carriles et d’Orlando Bosh, responsables de l’explosion en plein vol d’un avion cubain de transport de passagers.

La directrice des Relations Internationales de cette entité est Joanna Masiubanska, une polonaise experte en ‘lutte stratégique non-violente’ et formatrice de ‘lutteurs non-violents’ comme ceux pourtant impliqués dans des actes déstabilisateurs au Venezuela : les fameuses Guarimbas.

Parmi les entités qui reçoivent également de l’argent de la NED, on compte Research and Innovation Factual A.C., basée au Mexique et bénéficiaire de 74.000 dollars en 2020, visant à sélectionner, former, conseiller et former des ‘journalistes indépendants cubains’.

Depuis la fin de l’année 2020 et le début de cette année, les médias insulaires et les autorités cubaines dénoncent le financement par les États-Unis de plates-formes de communication consacrées à des campagnes contre l’île, son système social et les principales figures du pays caribéen.

De même, la NED est signalée comme l’une des façades de la Central Intelligence Agency (CIA) des États-Unis qui permet de canaliser des fonds vers les groupes hostiles au gouvernement de La Havane.

Y compris sur son site web, la NED reconnaît qu’elle est essentiellement financée par le Congrès nord-américain.

En octobre 2020, le portail Cuba Money Project, créé par le journaliste étasunien Tracey Eaton, dénonçait que la NED participait à l’octroi de fonds pour des médias privés dans la plus grande des Antilles.

peo/car/ifb

EN CONTINU
notes connexes