samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un tribunal se prononce contre l’extradition d´un diplomate vénézuélien

Caracas, 16 mars (Prensa Latina) La Cour de justice de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) s’est prononcée hier contre l’extradition vers les États-Unis du diplomate vénézuélien Alex Saab, selon des représentants de la défense.

Des sources de l’équipe légale du fonctionnaire, détenu illégalement au Cap-Vert depuis le 12 juin 2020, ont informé l’agence de presse EFE qu’au cours d’une visite au siège de cette entité régionale à Abuya, capitale du Nigéria, le tribunal de la Cedeao s’est en outre prononcé en faveur de la libération immédiate de Saab.

Cependant, ont-ils précisé, il reste à voir si les autorités cap-verdiennes vont se conformer à la décision de cet organisme dont le pays est membre.

Saab, envoyé spécial et ambassadeur suppléant du Gouvernement vénézuélien auprès de l’Union Africaine, a été arrêté à la demande des États-Unis auprès d’Interpol, pour blanchiment d’argent présumé, lorsque l’avion dans lequel il se trouvait a fait escale à l’aéroport international Amilcar Cabral de l’île cap-verdienne de Sal.

Par ailleurs, l’ambassade du Venezuela au Sénégal a également confirmé sur son compte du réseau social Twitter que la Cour de la Cedao a ordonné la libération immédiate de Saab.

Selon ces sources, la cour a déclaré que la capture et la détention de l’ambassadeur Saab était illégale, arbitraire et reconnaît la violation de ses droits de l’Homme du détenu. La décision implique en outre la suspension de l’extradition.

peo/mem/ycv

EN CONTINU
notes connexes