mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Envois de fond à Cuba depuis les États-Unis

Washington, 18 mars (Prensa Latina) Des dirigeants politiques et civils démocrates et républicains du sud de la Floride ont réclamé au président des États-Unis, Joe Biden, la reprise des envois de fonds à Cuba, a souligné hier le site Microsoft News.

Selon les signataires d’une lettre envoyée mardi au mandataire, celui-ci a sous-estimé le coût humain causé par la mesure prise par l’ancien président, Donald Trump, contre la population de l’île.

Les souscripteurs soulignent que la question nécessite ‘une attention urgente indépendamment des tendances politiques’.

‘Ces flux vers Cuba se sont produits pendant plus de 20 ans, apportant des fonds très nécessaires pour augmenter les revenus des ménages, surtout à la lumière des difficultés économiques dues à la Covid-19’, ont-ils indiqué.

D’après le document, entre deux et quatre milliards de dollars par an étaient transférés par les Cubains des États-Unis à leurs parents sur l’île, principalement depuis la Floride.

En novembre dernier, l’administration Trump a interdit l’envoi de fonds par des sociétés comme Western Union, qui concentrait la grande majorité des envois vers l’île.

Le consultant Havana Consulting Group, basé à Miami, chiffre les envois de fonds à destination de l’île de 1993 à 2019 à 46,8 milliards de dollars, dont 18,871 milliards sont arrivés par des voies officielles, principalement par des entreprises sous contrat avec l´entité étatique cubaine Fincimex, comme dans le cas de la Western Union.

La lettre, signée entre autres par Liliam López, présidente de la Chambre de commerce hispanique du Sud de la Floride, demande à Biden d’envisager de rétablir les flux financiers entre les familles dans le besoin et souligne que les véritables victimes des politiques de Trump sont les personnes.

Une enquête réalisée en 2020 par l’Université internationale de Floride (FIU, pour ses sigles en anglais) a révélé qu’environ 50 pour cent des cubano-américains du comté de Miami-Dade envoient régulièrement de l’argent à l’île.

La note indique que quelle que soit l’opinion politique des cubains qui envoient des fonds, leur comportement montre qu’ils sont intéressés à soutenir leurs familles et amis sur l’île.

En février dernier, le Los Angeles Times a annoncé que le président Biden autoriserait à nouveau les envois de fonds et les voyages à Cuba, ce qui, selon ses porte-parole, est en cours de révision.

peo/mgt/lb

EN CONTINU
notes connexes