mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Russie enregistre un vaccin contre la Covid-19 pour les animaux

Moscou, 31 mars (Prensa Latina) Le Service fédéral russe de Surveillance vétérinaire et Phytosanitaire (Rosselkhoznadzor) a annoncé aujourd’hui l’approbation de Carnivac-Cov, le premier vaccin contre la Covid-19 destiné aux animaux du monde.

Le directeur adjoint de cette agence, Konstantin Savenkov, a assuré dans un communiqué que le médicament a un taux d’efficacité de 100 pour cent et que sa production massive commencera à partir d’avril.

Il a expliqué que le vaccin enregistré en Russie a été développé par le Centre fédéral de la santé animale qui est sous la direction de Rosselkhoznadzor.

‘C’est actuellement le premier et le seul médicament préventif au monde contre la Covid-19 pour les animaux’, a-t-il noté.

Savenkov a indiqué que les essais cliniques de Carnivac-Cov, commencés en octobre de l’année dernière, ont été réalisés sur des chiens, des chats, des renards arctiques, des visons, des renards et d’autres animaux.

‘Les résultats des études nous permettent de confirmer la sécurité du vaccin et son activité immunogène élevée, puisque tous les animaux vaccinés testés ont développé dans 100% des cas des anticorps contre le coronavirus’, a-t-il souligné.

Il a déclaré que les scientifiques étudient actuellement la durée du développement de l’immunité après l’administration du médicament. ‘Aujourd’hui ce chiffre est d’au moins six mois’, a-t-il signalé.

Selon les autorités sanitaires russes, des pays comme la Grèce, la Pologne, l’Autriche, les États-Unis, le Canada et Singapour ont manifesté de l’intérêt pour l’achat du nouveau médicament russe.

Le vaccin est particulièrement important, a averti Savenkov, car, comme l’a souligné l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), certaines espèces sont sensibles à la Covid-19.

Savenkov a déclaré que de nouveaux cas de cette maladie sont signalés à l’OIE chez des animaux de nombreux pays du monde. Il a ensuite précisé que la semaine dernière, l’OIE a reçu des informations sur la détection de la contamination par le coronavirus de trois animaux de compagnie au Mexique et d’un en Italie.

Le directeur adjoint de Rosselkhoznadzor a déclaré que quinze jours plus tôt, des sources officielles en Argentine avaient signalé l’enregistrement de la maladie chez quatre chiens et chats.

Il a enfin souligné qu’aucune preuve scientifique n’a été rapportée de la transmission d’une nouvelle infection au coronavirus d’animaux à l’homme.

peo/mem/mml

EN CONTINU
notes connexes