lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La ligue espagnole de football condamne à nouveau le racisme

Madrid, 5 avril (Prensa Latina) La direction de la Ligue espagnole de football a réitéré aujourd’hui sa position contre toute manifestation de racisme, compte tenu des événements qui ont eu lieu lors du match entre Cadix et Valence dimanche.

‘Nous condamnons le racisme sous toutes ses formes et prenons au sérieux toute accusation’, a déclaré la ligue dans un communiqué pour exprimer son soutien aux joueurs de Valence qui ont quitté le terrain en solidarité avec leur partenaire Mouctar Diakhaby.

Le défenseur français a affirmé avoir reçu des insultes racistes de la part du joueur rival Juan Cala après une action entre les deux et a immédiatement quitté le terrain suivi par deux compagnons, bien que le match ait repris peu après.

« Nous allions partir avec notre joueur, mais on nous a dit que nous devions revenir parce qu’ils nous enlevaient trois points et quelques autres. Diakha nous a autorisé à jouer, sans cela nous ne l’aurions pas fait’, a expliqué le capitaine José Luis Gayà.

Le club lui-même a publié un autre communiqué condamnant l’attitude d’arbitrage consistant à poursuivre la rencontre et à forcer l’équipe affectée à continuer à jouer.

Cette déclaration a également été appuyée par les autorités politiques de la Communauté de Valence, comme le président de la Generalitat valencienne, Ximo Puig, et la vice-maire de la ville, Sandra Gómez.

Cependant, le club de Cadiz a nié que Cala ait proféré l’offense, tandis que son technicien, Álvaro Cervera, a déclaré à l’issue de la rencontre que ‘nous sommes une équipe honnête et loyale, et nous ne faisons pas ce genre de choses’.

Diakhaby, 24 ans, est connu pour son idéologie de tolérance zéro vis-à-vis du racisme et s’inquiète de tout commentaire xénophobe, selon un article du quotidien El Pais à ce sujet.

Comme ses tuteurs au club, d’abord Geoffrey Kondogbia et maintenant Eliaquim Mangala, Diaka est un footballeur très engagé dans la lutte contre le racisme et profite de sa profession pour défendre ce combat, note la publication.

peo/msm/rps

EN CONTINU
notes connexes