mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les opposants annoncent un Gouvernement d’unité nationale au Myanmar

Naypid, 16 avril (Prensa Latina) Les opposants à la junte du Myanmar ont annoncé aujourd’hui la formation d’un gouvernement d’unité nationale comprenant des membres de l’ancien Parlement, des leaders de protestation contre le coup d’État et des représentants des minorités ethniques.

Dans une vidéo de 10 minutes, le militant démocrate vétéran Min Ko Naing a déclaré que le but de la proposition est d’éradiquer le gouvernement militaire et de restaurer la démocratie.

En exposant certaines positions, il a déclaré que la volonté du peuple était la priorité du Gouvernement d’unité, tout en reconnaissant la complexité de la tâche à accomplir.

Les principaux responsables de ce mouvement ont annoncé qu’ils avaient l’intention de former une armée fédérale et étaient en pourparlers avec les forces des minorités ethniques.

Le Myanmar est plongé dans une violente crise politique depuis le coup d’État du 1er février qui a renversé le gouvernement civil.

Depuis lors, la population est descendue dans la rue jour après jour pour exiger le rétablissement de la démocratie, défiant la répression des forces de sécurité, qui a fait plus de 700 morts selon un groupe de surveillance.

Les généraux ont justifié leur prise de fonctions par des accusations de fraude lors des élections de novembre dernier remportées par le parti au pouvoir, bien que la commission électorale ait rejeté leurs objections.

Selon une source de haut niveau, les dirigeants de l’Association des États de l’Asie du Sud-Est (ANASE) sont convenus de se réunir et d’examiner la situation au Myanmar le 24 avril prochain au siège du secrétariat du groupe à Jakarta.

Le chef de la junte militaire, le général-major Min Aung Hlaing, est attendu lors de la réunion, que beaucoup considèrent comme un test de l’unité de l’ANASE face à la crise.

L’ASEAN espère que la junte s’engagera à faire en sorte que toutes les répressions violentes cessent et, si possible, que certaines formes d’aide humanitaire parviennent au peuple du Myanmar.

peo/mem/lp

EN CONTINU
notes connexes