samedi 20 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Pakistan a exclu d’autoriser des bases nord-américaines sur son sol

Islamabad, 16 mai (Prensa Latina) Le Pakistan a exclu d’autoriser la présence de bases et de troupes des états-Unis sur son territoire après leur retrait d’Afghanistan, a déclaré la semaine dernière le ministre des Affaires étrangères, Shah Mahmood Qureshi.

Nous n’avons pas l’intention d’autoriser des troupes étrangères sur le territoire. Aucune base étrangère ne sera présente au Pakistan’, a déclaré Qureshi lors d’une conférence de presse à Islamabad mardi dernier et au cours de laquelle il a également réaffirmé le soutien de son pays au processus de paix afghan.

Après avoir rejeté l’idée selon laquelle le Pakistan autoriserait l’installation de bases militaires nord-américaines sur son sol, Qureshi a indiqué que son pays continuerait à jouer un rôle de facilitateur dans le processus de paix en Afghanistan, a indiqué le portail Daily Times.

Il a ajouté que le Pakistan est aux côtés de l’Afghanistan dans ses efforts pour la paix, la prospérité et la réconciliation.

Qureshi s’est également félicité du récent cessez-le-feu entre le gouvernement afghan et les Taliban, affirmant que cela permettrait de créer un environnement propice aux négociations.

Le retrait des troupes étasuniennes d’Afghanistan sera achevé le 11 septembre prochain, selon des déclarations du haut-commandement des forces armées nord-américaines.

La dernière base aérienne étasunienne sur le sol pakistanais, dans la province du Baloutchistan, a été évacuée en 2011 après un bombardement de l’OTAN qui a tué 24 soldats pakistanais, après quoi Islamabad a ordonné la fermeture de la base.

peo/mem/abm

 
EN CONTINU
notes connexes