samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Mexique empêchera l’OEA et l’Usaid de s’ingérer dans les prochaines élections

Mexique, 20 mai (Prensa Latina) Le président Andrés Manuel López Obrador a insisté aujourd’hui sur le fait que le Mexique empêchera toute ingérence de l’Organisation des États Américains (OEA) et de l’Usaid dans les prochaines élections intermédiaires.

Lors de sa conférence de presse matinale au Palais national, le mandataire a réaffirmé que l’OEA est au courant du fait car le Mexique n’est ni colonie ni protectorat, mais un pays libre, indépendant et souverain.

Il a appelé les citoyens à dénoncer et à coopérer pour que les élections des gouverneurs et des députés du 6 juin soient libres, que personne ne vende ou n’achète des votes, qu’il n’y ait ni fraude ni ingérence de pays ou d’institutions comme l’OEA ou le Bureau international de développement (Usaid, pour ses sigles en anglais) des États-Unis.

En ce qui concerne cette dernière entité, qui finance le groupe politique d’opposition Mexicains contre la corruption, dirigé par l’homme d’affaires Claudio X González, il a insisté sur le fait qu’il continuera à dénoncer ce soutien jusqu’à ce que le gouvernement des États-Unis réponde à la lettre diplomatique envoyée et dans laquelle il lui est demandé si l’Usaid va continuer à apporter son soutien à des groupes d’opposition.

J’attends la réponse du gouvernement des États-Unis et je ne suis pas d’accord pour que la Maison Blanche réponde qu’elle y réfléchit, car ce groupe continue pendant ce temps à recevoir de l’argent d’un bureau officiel par l’intermédiaire de l’ambassade au Mexique, a-t-il signalé.

Il est évident, a-t-il ajouté, que Claudio X González, chef de ce groupe, est le promoteur de l’alliance à notre encontre, et il y a des preuves de réunions avec des dirigeants de partis d’opposition, dont il a présenté de nombreuses photos.

Nous considérons comme une violation de la Constitution mexicaine, a-t-il insisté, qu’une agence officielle d’un gouvernement étranger finance un groupe politique dans notre pays. S’ils agissent dans le respect de la loi, il n’y a pas de problème, mais ce n’est pas le cas.

Suite à une question d’un média, il a déclaré que le but de l’opposition est d’obtenir une majorité à la Chambre des députés parce que c’est l’instance qui a le pouvoir exclusif d’approuver le budget et qu’elle ne veut pas que celui-ci soit destiné à soutenir les pauvres.

Il a accusé l’opposition de chercher à éliminer, grâce au contrôle de l’organe législatif, les réformes constitutionnelles en faveur des personnes âgées, des enfants, subventionnant des bourses d’études, des soins médicaux et des médicaments, ainsi que d’autres programmes de développement et de protection sociale.

Ils sont partisans de l’économie de marché et au fait que l’État ou le gouvernement ne servent qu’à garantir leur ordre et à faciliter aux investisseurs nationaux et étrangers de piller le pays, a-t-il assuré.

peo/mgt/Lma

EN CONTINU
notes connexes