jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La France reconnaît une part de responsabilité dans le génocide rwandais

Kigali, 27 mai (Prensa Latina) Le président de la France, Emmanuel Macron, a admis aujourd’hui que son pays a une part de responsabilité dans le génocide de 1994 au Rwanda, qui a fait plus de 800 mille morts, pour la plupart des Tutsis.

Dans un discours prononcé au Mémorial du Génocide de Kigali, le président français, qui effectue une visite officielle de deux jours au Rwanda, a déclaré aux autorités de ce territoire que ‘je suis, avec humilité et respect, à vos côtés pour reconnaître l’ampleur de nos responsabilités’.

Il a signalé que son pays a le devoir de reconnaître une partie des souffrances qu’il a infligées au peuple rwandais en faisant prévaloir trop longtemps le silence sur l’examen de la vérité.

En mars dernier, une commission d’historiens a présenté à Macron une investigation qui attribue une part de responsabilité à la France dans le génocide de 1994, mais sans avancer de preuves de  complicité avec les crimes.Les autorités gouvernementales rwandaises et les organisations de survivants du génocide ont à maintes reprises accusé Paris d’entraîner et d’armer les milices et les forces militaires qui ont perpétré les violences, commises par des extrémistes hutus contre la minorité tutsi et des hutus modérés.

Des spécialistes des questions politiques estiment que la visite du président français à Kigali contribuera à normaliser les liens entre les deux États, qui ont connu des moments de tension après la rupture des liens diplomatiques entre 2006 et 2009.

Parmi les activités prévues dans ce pays par le président français, qui se rendra ensuite en Afrique du Sud, figurent une rencontre avec son homologue rwandais, Paul Kagame, et l’inauguration d’un centre culturel francophone.

peo/mem/obf

EN CONTINU
notes connexes