vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le gouvernement haïtien aide des personnes déplacées par la violence de gangs

Port-au-Prince, 7 Juin  (Prensa Latina) Le gouvernement haïtien a confirmé ce week-end avoir fourni une assistance à 562 personnes, presque une semaine après que de violents affrontements entre gangs les aient forcées à fuir leurs maisons.

La Direction de la Protection civile a assuré que les personnes déplacées, dont 69 enfants et cinq femmes enceintes, ont reçu de la nourriture, de l’eau et des articles d’hygiène personnelle.

Les autorités ont admis qu’en raison de la vague de violence des centaines de citoyens se sont réfugiés dans une église près de la sortie sud de la capitale haïtienne.

Depuis mardi dernier, cette zone a été le théâtre d’une dispute pour le contrôle du territoire entre deux des principaux gangs armés du pays.

Bien que les images de morts, de blessés et de personnes survivant sur une place publique aient inondé les réseaux sociaux, le gouvernement n’avait pas encore commenté le climat de terreur régnant dans la zone qui relie Port-au-Prince aux départements du sud.

Ce dimanche le premier ministre par intérim Claude Joseph s’est rendu sur place avec le directeur de la Police, Léon Charles, et a confirmé que la sécurité publique avait rétabli l’ordre sur le territoire et rouvert la circulation, paralysée depuis le début de la semaine dernière.

Pour sa part, le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti a exprimé son inquiétude quant à l’impact de l’escalade de la violence sur la population civile.

Selon les organisations de défense des droits de l’Homme, au moins une douzaine de personnes ont été tuées au cours des affrontements et plus de trente ont été blessées.

peo/jcc/jha/ane

EN CONTINU
notes connexes