mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les Jeux Olympiques de Tokyo accueilleront pour la première fois un athlète transgenre

Wellington, 22 juin (Prensa Latina) Les Jeux Olympiques de Tokyo compteront le premier athlète transgenre de l’histoire des J.O., après l’inscription de Laurel Hubbard dans l’équipe d’haltérophilie de Nouvelle-Zélande, a confirmé hier le Comité olympique national de l’archipel. 

Hubbard, de plus de 87 kilogrammes (kg), s’est qualifié pour le rendez-vous sous les cinq anneaux, qui se dérouleront du 23 juillet au 8 août, dans la catégorie féminine à travers le classement international de la Fédération Internationale des Levés de Poids (IWF).

Kereyn Smith, directrice exécutive du Comité olympique de Nouvelle-Zélande, a salué la qualification d’Hubbard, aux côtés de quatre autres athlètes de cette discipline.

Laurel a rempli les critères d’éligibilité de l’IWF, y compris ceux basés sur les lignes directrices de la Déclaration de consensus du Comité international olympique pour les athlètes transgenres, a-t-elle affirmé.

Nous reconnaissons que l’identité de genre dans le sport est une question très délicate et complexe qui nécessite un équilibre entre les droits de l’Homme et l’équité dans le jeu, a-t-elle ajouté.

Selon la directrice, l’équipe de Nouvelle-Zélande a une forte culture d’inclusion et de respect pour tous, et est engagée à soutenir tous les athlètes éligibles et à garantir leur bien-être mental et physique, ainsi que leurs besoins de haute performance, pendant la préparation et la compétition des Jeux Olympiques.

Hubbard, dont le prénom était Gavin jusqu’à ses 30 ans, a remporté la médaille d’argent au Championnat du monde 2017 derrière la nord-américaine Sarah Robles, et l’or lors de la Coupe du monde de Rome 2020.

peo/mgt/am

EN CONTINU
notes connexes