mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le parti communiste chinois et son histoire

Par Germán Ferrás Álvarez 

La Havane, 30 juin (Prensa Latina) Si l’on veut comprendre la Chine d’aujourd’hui, la clé d’or se trouve dans le fait d’avoir une connaissance certaine du centenaire du Parti communiste (PCCh), a déclaré à Prensa Latina la Chargée d’Affaires du géant asiatique à Cuba, Zhang Yiwen. 

Au cours de ces 100 ans, le PCCh a connu des réusiites telles que l’indépendance nationale, la libération du peuple, la prospérité et le bonheur national, a ajouté Zhang.

Cette histoire peut être divisée en quatre étapes : son émergence en 1921 jusqu’à la victoire de la révolution en 1949 ; la deuxième jusqu’en 1978, étape de la révolution et du développement socialiste ; la troisième étape, jusqu’en 2012 avec le 18e Congrès, connue comme l’étape de la réforme et de l’ouverture ; et le début du socialisme avec les particularités chinoises, a indiqué Zhang.

C’est à partir de cette date que commence la quatrième étape marquant l’entrée du socialisme aux caractéristiques chinoises dans une nouvelle ère, l’aboutissement de la construction globale d’une société d’aisance modeste et le début de la construction d’un pays socialiste moderne, a ajouté la chargée d’affaires.

À ce stade, la Chine a remporté une victoire décisive dans l’éradication de la pauvreté en en sortant près de 99 millions de personnes et a établi le plus important système de sécurité sociale au monde couvrant 1,3 milliard de personnes, a-t-elle ajouté.

“Face à la propagation de la Covid-19, le PCCh a déployé une lutte pour devenir le premier pays à maîtriser la pandémie, à reprendre les activités économiques et à retrouver la croissance”, a-t-elle signalé.

À l’heure actuelle, « le PCCh, sous la direction avisée du camarade Xi Jinping, s’est fixé comme objectifs la réalisation de la modernisation socialiste, la construction d’une communauté avec un avenir commun pour l’humanité et la matérialisation de la Route de la soie », a-t-elle ajouté.

Par le biais de cette dernière initiative, la Chine entend partager, de manière inclusive et globale, les opportunités qui découlent de son développement en mettant l’accent sur l’entraide et la connectivité par voie terrestre, aérienne, maritime et numérique.

L’histoire a corroboré que, sans le leadership du parti communiste et sa politique de socialisme aux caractéristiques propres, une nouvelle Chine n’aurait pas pu être possible, a conclu Zhang Yiwen.

peo/jcc/mgt/gfa

EN CONTINU
notes connexes