jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Groenland arrête l’exploration pétrolière pour freiner la fonte des glaces

Copenhague, 20 juillet (Prensa Latina) Le gouvernement du Groenland a décidé de suspendre les licences pour le forage exploratoire de pétrole et de gaz dans des gisements inutilisés en raison de la fonte des glaces due au changement climatique, a rapporté hier le site commonspace.eu.

La décision annoncée par le Ministère des Ressources naturelles de cette région autonome du Danemark depuis 2009, située entre les océans Atlantique et Arctique, répond au climat extrême qu’a connu l’île au cours des dernières années et qui compromet la permanence de la calotte glaciaire dans environ 80 pour cent du territoire.

‘Le prix de l’extraction du pétrole est trop élevé’, a déclaré ce portefeuille qui vise à protéger la nature, l’industrie de la pêche et du tourisme à partir d’une approche durable, a précisé la publication.

Par ailleurs, une équipe de chercheurs, citée dans un article de la revue Nature Geoscience en mai dernier, a confirmé que la fonte de trois glaciers au Groenland libère du mercure qui, en se mélangeant dans la chaîne alimentaire, peut atteindre des niveaux toxiques.

Ils ont affirmé que les concentrations du métal dans les côtes, les rivières et les fjords (étroite entrée côtière de la mer formée par l’inondation d’une vallée excavée ou partiellement taillée par l’action de glaciers) sont comparables à celles des cours d’eau contaminés par cet élément chimique dans les pays industrialisés.

Dans une autre publication de la revue Scientific Reports, il a été précisé que le total de mercure découvert dans le Pacifique dépasse toute valeur jamais enregistrée dans les sédiments marins éloignés.

peo/mem/nmr

EN CONTINU
notes connexes