lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’exhortation à la violence contre Cuba entraîne des sièges aux ambassades

La Havane, 28 juillet (Prensa Latina) Le siège de plusieurs ambassades cubaines est le résultat d’appels à l’agression, à la violence et au terrorisme lancés par les États-Unis, selon les autorités cubaines. 

Mardi, le ministère cubain des affaires étrangères a attiré l’attention sur le cas de sa représentation à Washington DC, où des affiches au contenu dénigrant et des messages haineux ont été placés dans le périmètre.

L’année dernière, l’ambassade a subi une attaque terroriste à l’arme à feu, que le gouvernement étasunien n’a pas condamné par une déclaration, comme l’a rappelé le ministère concerné.

D’autres missions diplomatiques, comme celle de Panama, ont par ailleurs été assiégées mardi par des personnes incitant la violence par le biais des outrages contre la révolution cubaine.

Plusieurs personnalités du pays  européen ont exprimé leur solidarité vis-à-vis le pays antillais, dont plusieurs parlementaires, notamment le président du groupe d’amitié France-Cuba, François Michel Lambert.

La présidente de la commission des relations internationales du parlement de l’île, Yolanda Ferrer, a exprimé sa gratitude à propos du soutien témoigné.

Bruno Rodríguez, de son côté, a rendu Washington responsable de ce qui s’est passé à Paris, ainsi que des campagnes encouragées en toute impunité depuis le territoire nord-américain.

Cuba fait l’objet d’une intense campagne de communication qui déforme la réalité pour fomenter le chaos et la déstabilisation et dans le cadre de laquelle, parallèlement aux actions menées contre ses missions à l’étranger, de fausses nouvelles sont diffusées sur de prétendus « soulèvements populaires » et la répression policière sur l’île.

jcc/ga/kmg/cvl

 
EN CONTINU
notes connexes