vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Bolivie rejette une nouvelle ingérence de la part du secrétaire général de l’OEA

La Paz, 25 août (Prensa Latina) L’ambassadeur de Bolivie auprès de l’Organisation des États Américains (OEA), Héctor Arce, a accusé aujourd’hui le secrétaire général de cet organisme, Luis Almagro, d’une nouvelle intervention dans les affaires intérieures du pays sud-américain. 

Le diplomate a qualifié d’outrage injustifié, d’ingérence grossière et d’ ‘affront à ma nation’ un communiqué du 9 août du dénommé Secrétariat général pour le renforcement de la démocratie de cet organisme.

Arce, qui a participé à une session extraordinaire du Conseil permanent de l’OEA, a rappelé que cette déclaration remet en question l’intégrité des données et la certitude des résultats des élections générales boliviennes de 2019.

‘Le communiqué de neuf pages, a-t-il souligné, a été publié une fois de plus de manière unilatérale par un organe du Secrétariat général et n’est conforme à aucune procédure, convention ou acte impliquant les États membres’, a-t-il déclaré.

Pire encore, a-t-il souligné, son contenu est profondément offensant à la dignité et au gouvernement du peuple bolivien et contient des expressions et des qualificatifs inacceptables, a déclaré l’ambassadeur.

Selon Arce, l’Université de Salamanque, en Espagne, a établi au cours d’une enquête l’absence de manipulation dans les résultats du processus électoral de 2019, en Bolivie, qui serait la preuve d’une quelconque action dolosive.

peo/oda/apb

EN CONTINU
notes connexes