vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Hommage en Argentine à Tamara Bunke 54 ans après sa mort

Buenos Aires, 31 août (Prensa Latina) L’exemple révolutionnaire de l’Argentine Tamara Bunke, plus connue sous le nom de ‘Tania la Guerrillera’, est encore présent aujourd’hui au coeur des nouvelles générations, 54 ans après son assassinat en Bolivie. 

Une combattante consacrée corps et âme à la cause révolutionnaire malgré une vie courte mais intense, Tania a commencé sa carrière militaire à seulement 18 ans et a rejoint très jeune un autre grand Argentin, Ernesto Che Guevara, pour lutter contre l’injustice sociale.

Etroits étaient les liens entre ces deux Argentins forgés depuis l’époque où Bunke, dans son rôle de traductrice, a rencontré le guérillero en Allemagne.

54 ans après l’embuscade dans laquelle elle a perdu la vie, Tania est à ce jour un paradigme de rébellion et de ténacité, une légende vivante multipliée sur le visage de milliers de femmes en quête d’un monde meilleur en Argentine, à Cuba, en Bolivie et dans bien d’autres pays.

Née à Buenos Aires et fille de parents allemands, Haydée Tamara Bunke Bider a fait à 22 ans une rencontre boulevarsant sa vie. La révolution venait de triompher à Cuba. En sa qualité de président de la Banque nationale de Cuba, Ernesto Guevara “Che”, visite l’Allemagne. En raison de son excellent espagnol, Tania est choisie comme traductrice.

Elle est morte le 31 août 1967 dans une embuscade à Puerto Mauricio sur le Rio Grande en Bolivie, deux mois avant son 30e anniversaire.

Depuis 1998, ses restes reposent dans un mausolée aux côtés de ceux de Che Guevara et d’autres guérilleros dans la ville de Santa Clara, dans le centre de Cuba.

jcc/msm/mai

EN CONTINU
notes connexes