jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le programme nucléaire pacifique d’Iran va bon train

Téhéran, 15 septembre (Prensa Latina) Le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (AEOI), Mohammad Eslami, a assuré aujourd’hui que le programme nucléaire pacifique de son pays était censé continuer à progresser malgré les pressions extérieures. 

Eslami a fait allusion aux mesures oppressives des États-Unis dans le but de mettre la République islamique à genoux.

Il a déclaré que « les plans dans le secteur doivent être transparents et conformes à la loi adoptée par le parlement qui contrecarre, sanctionne et protège les droits du peuple de la nation».

« Les ennemis de l’Iran s’opposent au progrès de ce pays et ne le toléreront pas. Dans le cadre du plan d’action global conjoint (JCPOA), ou accord nucléaire, ils étaient tenus d’apporter leur aide, pourtant,  ils ne l’ont pas fait », a-t-il déclaré.

Il a en outre mentionné l’abandon par Washington de l’accord scellé en 2015 entre Téhéran et le groupe 5+1 (États-Unis, Royaume-Uni, France, Russie et Chine plus l’Allemagne) limitant le projet iranien en échange d’un allègement des sanctions.

Cependant, ce que les scientifiques iraniens ont réalisé, a-t-il dit, « est basé sur la recherche et le développement, et personne ne peut arrêter ce progrès ».

Il a également expliqué que les autorités iraniennes avaient retiré les caméras  de l’Agence internationale de l’énergie atomique qui surveillaient le PIAC  étant donné que les autres signataires n’ont pas respecté leurs obligations.

En effet, plusieurs de ces caméras avaient été endommagées lors d’un récent sabotage, mais l’agence atomique des Nations unies n’en a pas tenu compte dans ses rapports et a plutôt exigé des explications sur leur détérioration. 

jcc/mgt/arc

 
EN CONTINU
notes connexes