mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Nicaragua dénonce l’ingérence de l’ambassadeur des États-Unis

Managua, 12 octobre (Prensa Latina) Une note de protestation du Ministère des Affaires étrangères qui dénonce l’ingérence de l’ambassadeur des États-Unis sur place, Kevin Sullivan, dans les affaires intérieures marque aujourd’hui le panorama politique du Nicaragua, et ce à 26 jours des élections générales. 

« Le Ministère des Affaires étrangères du Gouvernement de réconciliation et d’unité nationale du Nicaragua dénonce par ce biais l’ingérence continue de l’ambassadeur des États-Unis, Kevin Sullivan, dans les affaires de notre pays », signale le communiqué dans son introduction.

Le ministère a appelé le représentant diplomatique nord-américain à observer ‘une conduite respectueuse et responsable, dans le contexte de la Convention de Vienne’.

Le texte assure que Sullivan s’exprime continuellement, ‘directement et indirectement, au détriment de nos décisions institutionnelles et de nos politiques nationales, de pays indépendant qui n’est la colonie de personne’.

Il dénonce en outre que l’ambassadeur de Washington prétend ignorer la légitimité du Nicaragua en tant qu’État.

Le ministère a demandé à Sullivan « de cesser ses attaques, ses salutations hypocrites, déguisées en une courtoisie diplomatique qu’il a abandonnée il y a longtemps, et qui a plutôt été, et est, un exemple de la continuelle, perverse, odieuse ingérence des États-Unis dans notre Nicaragua ».

Dans son paragraphe conclusif, le communiqué exprime au diplomate nord-américain : « Abstenez-vous, Monsieur Sullivan, de continuer à violer notre concorde nationale, et renoncez à vouloir imposer votre vulgaire, rampante, aberrante, insolente, ignoble, abominable et décadente politique yankee, que nous déclarons, une fois de plus, néfaste pour les Nicaraguayens ».

peo/mem/fgn/gdc

EN CONTINU
notes connexes