lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La pandémie de Covid-19 nuit à des années de progrès mondial dans la lutte contre la tuberculose

Genève, 14 octobre (Prensa Latina) La Covid-19 a inversé des années de progrès global dans la lutte contre la tuberculose et, pour la première fois en plus d’une décennie, le nombre de décès dus à cette dernière ont augmenté, a révélé aujourd’hui un document officiel. 

En 2020, davantage de personnes ont perdu la vie à cause de la tuberculose, beaucoup moins ont été diagnostiquées et traitées ou ont reçu un traitement préventif par rapport à 2019, selon le rapport mondial sur la maladie exposé au siège de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) par la Dr Tereza Kasaeva.

La directrice du Programme mondial de lutte contre la tuberculose de l’OMS a souligné que le premier défi concerne l’interruption de l’accès aux services de lutte contre l’infection et la réduction des ressources octroyées.

Les ressources humaines, financières et autres ont été réaffectées dans de nombreux pays de la lutte contre la tuberculose à la riposte au virus SARS-CoV-2, à l’origine de la Covid-19, ce qui limite la disponibilité des soins essentiels, a-t-elle expliqué.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a qualifié dans le rapport de résultats alarmants qui doivent servir d’avertissement planétaire.

Il a estimé qu’il était urgent d’investir et d’innover pour combler les lacunes dans le diagnostic, le traitement et l’action en faveur des millions de personnes touchées par la tuberculose.

L’année dernière, environ 1,5 million de personnes sont mortes de la tuberculose, dont 214 000 séropositives au virus de l’immunodéficience acquise (VIH), a rapporté le rapport.

L’augmentation du nombre de victimes de la tuberculose s’est produite principalement dans les 30 pays les plus touchés par la maladie, notamment l’Angola, le Bangladesh, le Brésil, la Chine, le Gabon, l’Inde, l’Indonésie, le Kenya, le Lesotho, le Libéria, la Mongolie, le Myanmar et la Namibie.

Les projections modélisées de l’OMS suggèrent que le nombre d’hommes et de femmes qui développent la tuberculose et en meurent pourrait être beaucoup plus élevé en 2021 et 2022.

peo/mem/znc

 
EN CONTINU
notes connexes