samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’armée syrienne empêche le passage d’un convoi militaire nord-américain

Damas, 23 octobre (Prensa Latina) Des militaires syriens ont intercepté aujourd’hui une patrouille militaire des forces nord-américaines présentes illégalement sur le territoire de cette nation arabe. 

L’incident s’est produit dans la municipalité de Qamishli, dans la province de Hassaké, à 700 kilomètres au nord-est de la capitale Damas, lorsqu’un barrage de l’armée sur la route stratégique M4 reliant les provinces de Hassaké et d’Alep, a bloqué la route et forcé le convoi à faire marche arrière. 

Des images diffusées par les médias locaux ont montré cinq véhicules blindés nord-américains renvoyés dans les zones contrôlées par la milice séparatiste alliée des États-Unis des Forces démocratiques syriennes (FDS), et ce après une discussion en face-à-face entre des militaires nord-américains, accompagnés de leur traducteur, et l’officier syrien responsable du barrage militaire.

De tels incidents sont très fréquents dans la zone, confrontant des militaires et des villageois syriens d’un côté et les troupes des États-Unis de l’autre. Le dernier a été rapporté le 28 juillet dernier quand un groupe de villageois a intercepté un convoi militaire des États-Unis.

Le Pentagone a envoyé des troupes en Syrie sans l’autorisation du gouvernement de Damas ou de l’ONU, et ce sous prétexte de combattre le terrorisme, mais elles sont actuellement concentrées autour des champs de pétrole.

Damas a dénoncé à plusieurs reprises la présence illégale des troupes nord-américaines, la qualifiant d’occupation, et a affirmé que les actions du Pentagone en Syrie encouragent l’activité terroriste et visent à déstabiliser le pays et à piller ses richesses.

peo/msm/fm

EN CONTINU
notes connexes