vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba se tient ferme sur sa voie socialiste de développement

La Havane, 27 octobre (Prensa Latina) Cuba réaffirme sa voie de développement socialiste et le rôle de premier plan du Parti communiste, selon une présentation aux députés de l’île. 

La présentation a été faite par le vice-premier ministre Alejandro Gil apportant un rapport sur les résultats du 8e congrès du Parti communiste de Cuba, tenu en avril dernier, aux législateurs de l’Assemblée nationale du pouvoir populaire (Parlement).

M. Gil, qui est également ministre de l’économie et de la planification, a parlé de la conceptualisation du modèle économique et social cubain de développement socialiste adoptée lors de la réunion du parti.

Selon ce modèle, l’île des Caraïbes est gouvernée par un système socialiste basé sur la propriété par l’ensemble de la population des moyens de production fondamentaux.

Il prévoit également une gestion planifiée de l’économie qui prend en compte, régule et contrôle le marché dans l’intérêt de la société.

Ce modèle considère l’État comme le régulateur et le régulateur de tous les acteurs.

La conceptualisation promeut l’entreprise d’État socialiste comme principal sujet économique, bien qu’elle reconnaisse et encourage diverses formes de propriété et de gestion.  Elle vise à élever le niveau de vie de la population et un modèle de bien-être durable.

Lors de son discours, il a évoqué les orientations de la politique économique et sociale du Parti et de la Révolution pour la période 2021-2026, selon les termes du congrès du PCC.

Parmi ses objectifs figurent la résolution des problèmes structurels de l’économie et, partant, l’augmentation de la production et de la commercialisation des denrées alimentaires et des exportations  qui visent  à accroître l’utilisation des sources d’énergie renouvelables, à relancer le tourisme (paralysé depuis près de 18 mois) et à stimuler les investissements étrangers.

Le parlement cubain a reçu cette information à l’approche de sa session ordinaire mercredi durant  laquelle ses députés devraient faire une déclaration sur les accords du 8e congrès du PCC.

jcc/mem/ool

EN CONTINU
notes connexes