dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba plaide pour l’union face aux défis sanitaires

La Havane, 28 octobre (Prensa Latina) Apprendre à vivre avec la Covid-19 est un défi pour Cuba et le monde, qui a de plus en plus besoin de l’action conjointe des nations et des gouvernements pour faire face aux défis sanitaires, a affirmé aujourd’hui une source officielle. 

C’est ce qu’a affirmé le ministre cubain de la Santé, José Ángel Portal Miranda, en s’exprimant de manière virtuelle lors de la conférence des titulaires du secteur en Amérique latine, tout en mettant en garde contre les inégalités, la pauvreté et les conflits sociaux exacerbés par la pandémie.

Portal Miranda a expliqué que la plus grande des Antilles avait élaboré et adopté un plan national pour faire face à la crise sanitaire et la maîtriser, prévoyant notamment la formation du personnel, le renforcement de la surveillance épidémiologique et des capacités de diagnostic, et que l’île compte dorénavant 27 laboratoires de biologie moléculaire.

Il a mis l’accent sur la gestion de la crise basée sur la science et l’innovation, ainsi que sur le développement de l’industrie biotechnologique, ce qui a permis de constituer un total de 27 produits comprenant trois médicaments à usage préventif, trois antiviraux, deux nouveaux anti-inflammatoires et quatre diagnostics sérologiques.

Le ministre cubain a également souligné l’obtention de trois vaccins nationaux contre la Covid-19, approuvés pour utilisation d’urgence par l’autorité réglementaire nationale (Soberana 02, Soberana Plus et Abdala), ainsi que le développement de deux candidat-vaccins toujours en phase d’essai clinique (Soberana 01 et Mambisa).

Alors que le processus de reconnaissance des trois premiers vaccins devant l’Organisation mondiale de la santé se poursuit en vue de leur inscription sur la liste d’utilisation d’urgence, le pays des Caraïbes a élaboré une stratégie de vaccination qui garantit une couverture totale de la population.

Jusqu’au 26 octobre, 87,9 % des personnes de plus de deux ans ont au moins reçu une dose de l’un de ces médicaments et 63,6 % ont terminé le schéma de vaccination, a-t-il confirmé.

‘Les progrès en matière de vaccination pédiatrique nous permettront de devenir le premier pays à vacciner cet important groupe de population’, a-t-il souligné, tout en mentionnant des pays comme le Venezuela, le Nicaragua et le Vietnam qui administrent déjà des vaccins cubains.

En collaboration avec l’Institut Pasteur d’Iran, des vaccins sont produits pour être utilisés dans ce pays et des travaux sont également menés avec les autorités sanitaires du Mexique et d’Argentine à cette fin.

En tant que moment critique de la pandémie à Cuba, il a mentionné l’entrée de la variante Delta alors que la maladie était pratiquement maîtrisée, ce qui a entraîné une augmentation considérable du nombre de cas positifs et de décès, ces derniers en baisse depuis septembre dernier.

Avant de conclure, il a souligné le soutien apporté par Cuba à la lutte contre la pandémie dans 41 pays avec l’envoi de 57 brigades médicales du contingent Henry Reeve, dont les membres ont rejoint les plus de 28 000 professionnels insulaires de la santé qui travaillaient déjà dans 59 pays, et ce au milieu de la recrudescence du blocus des États-Unis contre l’île.

peo/jcm/nmr

EN CONTINU
notes connexes