mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba veut renforcer le travail des agences de transit malgré les retards

La Havane, 4 nov (Prensa Latina) Le premier ministre de Cuba, Manuel Marrero, a annoncé aujourd’hui une proposition de politique visant à renforcer le travail des agences transitaires internationales de colis qui opèrent dans le pays.

Lors d’une discussion avec des représentants des six sociétés de ce type, le chef du Gouvernement a exposé en détail les mesures nécessaires à l’augmentation des capacités d’entreposage, des investissements dans les installations de tri et à l’extension du service à toutes les provinces.

Marrero a insisté sur l’organisation et l’efficacité des entités afin que les paquets parviennent à leurs destinataires finaux dans le temps imparti.

Toutes les provinces devraient avoir une entreprise d’État, une succursale, une entreprise de taille moyenne ou une petite entreprise, ou une coopérative de distribution, afin de disposer d’un réseau efficace, a-t-il manifesté.

Les nouvelles propositions concernant le travail de ces agences sont issues du diagnostic réalisé ces dernières semaines par un groupe spécialisé du Gouvernement qui a identifié des problèmes organisationnels tels que le manque d’investissements, les obstacles et les inefficacités, selon un reportage de la télévision locale.

Après l’accumulation au cours des deux dernières années d’importants volumes de fret, en cinq semaines, un million de cubains ont reçu des envois en retard.

« Il faut à nouveau reconnaître le travail qui a été fait, car ce qui a été distribué au cours de ces 40 jours environ est plus que ce qui était réparti en six mois », a assuré le premier ministre.

Cependant, a-t-il ajouté, il reste encore près de huit mille paquets en dehors des limites de temps de livraison en raison de problèmes extérieurs aux agences dans la plupart des cas.

« Dans le même temps, des envois continuent d’arriver chaque semaine dans le pays, et nous devons construire un système qui est apparu pour rester et donc le perfectionner », a-t-il conclu.

peo/msm/ebr

EN CONTINU
notes connexes