mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’équipe de l’ONU à Cuba contribue à la riposte face à la pandémie

Nations Unies, 4 novembre (Prensa Latina) L’équipe de l’ONU à Cuba soutient les autorités et la population de ce pays caribéen pour aborder les impacts socio-économiques et sur la santé de la pandémie de Covid-19.

Selon la porte-parole associée du secrétaire général des Nations Unies, Eri Kaneko, l’aide aux services de santé a été renforcée par des mesures de diagnostic et de protection, des concentrateurs d’oxygène et des oxymètres ont été importés et des usines d’oxygène ont été installées dans les centres de l’île.

Les mois de juillet et d’août ont marqué le pic de la pandémie dans la plus grande des Antilles, ce qui a exercé une grande pression sur le système de santé, a-t-elle noté.

En juillet, août et septembre, l’équipe de l’ONU a livré plus de 1,4 million d’articles, dont des gants, des masques chirurgicaux et des seringues, a signalé la porte-parole.

Elle a ajouté que 100 mille tests de dépistage de la Covid-19 et près de 100 réfrigérateurs certifiés par l’Organisation mondiale de la santé ont été distribués afin de stocker en toute sécurité les vaccins.

« Notre réponse socioéconomique avec les autorités s’est concentrée sur l’augmentation de la capacité de production alimentaire. Plus de 65 000 personnes ont reçu de la nourriture », a-t-elle déclaré.

En outre, a précisé Kaneko, l’ONU a encouragé les efforts pour augmenter la vaccination et continuer à prévenir la propagation de la maladie à travers une campagne de communication qui a impliqué plusieurs agences de l’organisme multilatéral.

Les autorités cubaines ont dénoncé à maintes reprises comment le blocus économique, commercial et financier des États-Unis contre l’île empêche une meilleure réponse face à la pandémie en entravant l’achat de fournitures médicales et de nourriture.

Pour sa part, dès le début de la crise sanitaire, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à la levée des sanctions et des mesures coercitives unilatérales qui entravent la lutte contre la Covid-19.

Mais des pays comme les États-Unis maintiennent, voire renforcent, des sanctions économiques, commerciales et financières contre des nations comme Cuba, le Venezuela, la Syrie et l’Iran, comme leurs gouvernements ne cessent de le dénoncer.

peo/msm/ifb

EN CONTINU
notes connexes