jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Libye repousse les élections dans la crainte d’une nouvelle vague de violence

Tripoli, 22 décembre (Prensa Latina) Les autorités libyennes ont annoncé aujourd’hui le report pour le 24 janvier prochain des élections présidentielles, prévues en principe pour vendredi prochain, alors que les tensions et l’absence d’accord sur le processus augmentaient. 

La Haute Commission Électorale de Libye (HNEC) a proposé la nouvelle date après avoir pris connaissance d’un rapport de la commission parlementaire chargée du suivi de la question, et qui a estimé qu’il était impossible de procéder au vote en deux jours.

Après des discussions avec le Parlement, la HNEC propose de reporter le premier tour, a annoncé l’entité dans un communiqué.

Après une année de calme relatif, la tension s’est accrue dans le pays ces dernières semaines, en grande partie à cause des élections, car il y a de profondes divergences entre milices et divers secteurs au sujet des candidats acceptés et des lois qui régissent le processus.

De fait, les noms des candidats à la plus haute magistrature approuvés par la HNEC et les listes électorales ne sont pas encore connus.

Cette nation vit une spirale de violence depuis le renversement de Mouammar Kadhafi en 2011, après une guerre soutenue par des membres de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, dont les États-Unis, la France et le Royaume-Uni.

Sous les auspices de l’ONU, 75 délégués libyens représentant diverses factions et territoires ont élu en février dernier un gouvernement de transition chargé de conduire le pays jusqu’aux élections présidentielles.

peo/mem/rob

EN CONTINU
notes connexes