mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Nigeria détruit plus d’un million de vaccins anti-Covid-19

Abuja, 22 décembre (Prensa Latina) Le Nigeria a détruit aujourd’hui plus d’un million de doses de vaccins anti-Covid-19 de la société pharmaceutique AstraZeneca qui étaient périmées. 

L’action a eu lieu une semaine après que les autorités sanitaires locales aient déclaré que certaines unités des préparations contre le coronavirus SARS-CoV-2, à l’origine de la pandémie, avaient été données par de riches pays occidentaux, mais avec une durée d’utilité qui ne laissait que peux de semaines pour les administrer. 

Le directeur exécutif de l’Agence nationale pour le développement des soins de santé primaires, Faisal Shuaib, a expliqué aux journalistes avoir dû retirer de la circulation les préparations et ce en étant conscients de la pénurie d’immunogènes sur le continent africain.

Le Nigéria, avec 13 millions de doses administrées, n’a inoculé que 2,0 pour cent (4,15 millions) de sa population, estimée à 206 millions d’habitants, avec le schéma complet contre la Covid-19.

«Nous avons réussi à retirer un million 66 mille 214 doses de vaccins AstraZeneca périmés. Nous avons tenu notre promesse d’être transparents avec les Nigérians. La destruction d’aujourd’hui est l’occasion pour les Nigérians de croire en notre programme de vaccination», a expliqué Shuaib.

Entre-temps, le ministre de la Santé, Osagie Ehanire, a assuré que le pays n’accepterait plus de vaccins à durée d’utilité courte, citant une décision du comité présidentiel.

Le pays le plus peuplé d’Afrique a signalé dès le début de la pandémie quelque 225 000 malades, dont près de 3 000 sont décédés.

peo/mgt/ro

EN CONTINU
notes connexes