mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cinq nouveaux membres du Conseil de Sécurité de l’ONU prennent leurs fonctions

Nations Unies, 2 janvier (Prensa Latina) Le Brésil, le Gabon, le Ghana, les Emirats Arabes Unis et l’Albanie assument depuis hier leurs postes de membres non permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU pour une période de deux ans.

En juin de l’année précédente, ces nations ont été élues par l’Assemblée Générale de l’Organisation des Nations Unies pour le cycle 2022-2023 et remplacent ainsi l’Estonie, le Niger, Saint-Vincent-et-les Grenadines, la Tunisie et le Vietnam.

Depuis hier, le Brésil, le Gabon, le Ghana, les Émirats Arabes Unis et l’Albanie sont donc membres non permanents du Conseil de Sécurité aux côtés de l’Inde, de l’Irlande, du Kenya, du Mexique et de la Norvège.

L’organe des Nations Unies chargé de la sécurité internationale est composé de cinq membres permanents : la Russie, la Chine, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, qui ont le droit de veto pour adopter ou non les résolutions.

Les 10 autres sièges sont des sièges non permanents, élus par l’Assemblée Générale des Nations Unies pour deux années consécutives. Les quotas de ces postes sont répartis selon des critères régionaux.

Aujourd’hui, la plupart des pays membres de l’ONU s’accordent à reconnaître que la composition du Conseil de Sécurité n’est pas représentative et ne reflète pas les réalités mondiales.

Mais la réforme du Conseil, qui revêt une grande importance pour l’organisation multilatérale, est en suspens depuis bien longtemps, même si les discussions sur la question ont commencé il y a plus d’une vingtaine d’années.

peo/mem/erh/ifb

EN CONTINU
notes connexes