jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

« Repsol assumera ses responsabilités»

Lima, 25 janvier (Prensa Latina) Le président péruvien Pedro Castillo a averti que son gouvernement ferait en sorte que la transnationale espagnole Repsol assume ses responsabilités pénales, civiles et administratives  en raison d’une importante marée noire en mer. 

« Nous allons leur faire assumer leurs responsabilités pénales, civiles et administratives, car c’est de cela qu’il s’agit », a-t-il déclaré lors d’une réunion des groupes touchés par le déversement de six mille barils de pétrole brut acheminés depuis la haute mer par un pétrolier jusqu’à la raffinerie de La Pampilla sur la côte nord de Lima.

Il a ajouté que « ce n’est pas la première fois que Repsol fait cela au pays », une allusion à des dizaines d’infractions environnementales commises par la société espagnole, dont un déversement de moindre volume et de caractéristiques similaires en 2013.

« Tout comme cela vous fait mal, cela me fait mal aussi de voir comment les gens polluent, comment ils font ce qu’ils veulent et à la fin rien n’est dit », a dit le président lors d’une rencontre avec des pêcheurs touchés par la marée noire sur l’une des près de 20 plages concernées.

De plus, il a fait remarquer que si la contamination avait été le fait du gouvernement ou des pêcheurs, les médias auraient donné beaucoup plus d’importance à la plus grande catastrophe écologique pétrolière du pays.

Ensuite, il a reprouvé les médias qui ignorent des événements tels que la marée noire alors qu’il s’agit d’une question de responsabilité des entreprises.

D’autre part, le président péruvien a fait appel à la participation populaire aux décisions nationales en soulignant que « le peuple ne peut être muselé ».

jcc/acl/mrs

EN CONTINU
notes connexes