dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Argentine condamne un nouveau déploiement militaire dans les Malouines

Buenos Aires, 30 janvier (Prensa Latina) L’Argentine a condamné hier un nouveau déploiement militaire britannique dans les îles Malouines et a réaffirmé sa volonté de reprendre les négociations avec le Royaume-Uni pour régler le conflit de souveraineté sur ce territoire. 

Dans une note, le Ministère des Affaires étrangères de cette nation australe a dénoncé la récente installation du système antiaérien Sky Sabre dans l’archipel, un système de défense terrestre de nouvelle génération qui vient remplacer les missiles de type Rapier et qui triplent leur portée.

Il s’agit d’une nouvelle démonstration de force injustifiée et d’une entorse délibérée aux appels lancés par les nombreuses résolutions des Nations Unies et d’autres organisations internationales, qui demandent à la fois à l’Argentine et au Royaume-Uni de reprendre les négociations pour parvenir à un règlement pacifique et définitif du conflit de souveraineté, a indiqué le Gouvernement sud-américain.

De même, le Ministère des Affaires étrangères et du Culte a souligné que la persistance du Royaume-Uni à accroître son armement militaire dans l’Atlantique Sud est spécifiquement contraire à la résolution 31/49 de l’ONU. 

Cette disposition engage les deux parties à s’abstenir de prendre des décisions unilatérales impliquant des modifications de la situation pendant que les îles passent par le processus de négociation recommandé.

L’Argentine a averti que la présence militaire était également contraire à la résolution 41/11 de l’Assemblée Générale de l’ONU qui, entre autres dispositions, «exhorte les États de toutes les autres régions, notamment les États militairement importants, à respecter scrupuleusement la région de l’Atlantique Sud en tant que zone de paix et de coopération». 

Ce pays d’Amérique du Sud a estimé que la prétendue condition défensive de la base militaire britannique dans l’Atlantique Sud était non seulement totalement injustifiée, mais constituait également une menace pour l’ensemble de la région.

Face à ces nouveaux actes d’hostilité, l’Argentine continue de réaffirmer sa vocation pacifique et sa volonté constante de reprendre les négociations avec le Royaume-Uni en vue de parvenir à un règlement définitif du conflit de souveraineté, conclut le communiqué.

L’Argentine et le Royaume-Uni ont un différend au sujet de ce territoire usurpé à cette nation australe, qui a abouti à un conflit armé avec un bilan de 650 combattants nationaux et 255 soldats britanniques tués en 1982.

peo/rgh/may

EN CONTINU
notes connexes