dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des scientifiques cubains dénoncent les dommages causés au secteur pharmaceutique par le blocus des États-Unis

La Havane, 3 février (Prensa Latina) Des scientifiques de Cuba ont dénoncé aujourd’hui l’impact du blocus économique, commercial et financier des États-Unis contre l’île sur le développement de l’industrie bio-pharmaceutique, les vaccins et les traitements contre des maladies comme la Covid-19. 

Au cours d’une émission spéciale diffusée à la télévision et sur des plateformes virtuelles, à propos du 60e anniversaire de la signature du décret qui officialisa le siège de Washington contre La Havane, des experts ont noté que cette politique empêchait l’accès aux matières premières nécessaires pour faire face à la pandémie actuelle.

La directrice de la recherche clinique du Centre d’immunologie moléculaire, Tania Crombet, a souligné la difficulté auquelle fait face Cuba, qui n’a pu compter sur des médicaments nécessaires et efficaces contre la Covid-19 au début de l’urgence sanitaire en raison du blocus.

Elle a expliqué que cela avait conduit les scientifiques de la nation caribéenne à adapter leurs propres profils de médicaments et à les utiliser pour faire face à la maladie causée par le SARS-CoV-2, avec des résultats satisfaisants.

Elle a précisé que cela avait permis d’avoir de faibles indices de gravité, d’état critique et de mortalité associés à cette maladie.

Même en comparant les statistiques de Cuba et des États-Unis, en ce qui concerne les indicateurs de récupération par exemple, ainsi que les les chiffres de décès, les résultats de l’île caribéenne témoignent d’une meilleure gestion de la maladie, a souligné Crombet.

La directrice de recherche de l’Institut Finlay pour les vaccins, Dagmar Garcia, a pour sa part souligné que le blocus nord-américain affecte les progrès de la recherche et que la seule obtention de réactifs pour faire avancer une idée peut prendre des mois en raison des contraintes de cette politique.

« Si nous achetons des ressources dans des pays comme la Belgique ou l’Allemagne, le fournisseur peut être sanctionné, même s’il fait quelque chose qui permettrait de sauver des vies », a-t-elle illustré.

L’experte a également évoqué les problèmes rencontrés dans la production de vaccins cubains contre la Covid-19, en raison de la difficulté d’obtenir les matières premières nécessaires.

peo/msm/cgc

EN CONTINU
notes connexes