lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le judo cubain entame le calendrier international 2022 en France

Paris, 4 février (Prensa Latina) Les équipes masculine et féminine de judo de Cuba sont arrivées vendredi en France pour participer ce week-end au  Grand Slam de Paris,un   tournoi dans lequel celles-ci entameront  leur calendrier international 2022.

Une dizaine d´athlètes, six femmes et quatre hommes, accompagnés de leurs entraineurs et médecins, se trouvent sur le sol français avec la projection d´accomplir un ample périple compétitif qui commencera samedi à la salle polyvalente de l’ AccorArena siège. C’est l’endroit où se tiendra pendant deux jours la 48e édition  de la prestigieuse compétition.

La délégation, qui sera rejointe par trois personnes mardi, prévoit assister, après le rendez-vous parisien, aux Grands Slam de Tel Aviv, Israël (17-19 de ce mois), Tbilissi, Géorgie (25-27 de mars) y Antalya, Turquie (1-3 de avril). 

« Nous avons pour objectif de commencer la préparation en vue d’événements importants comme le Championnat Panaméricain de Lima, au Pérou, en avril  et le Championnat du monde à Tachkent, en Ouzbékistan, prévu pour le mois d´octobre », a commenté a Prensa Latina l´entraineur principal de l’équipe nationale masculine, Julio Alderete.

Selon l’entraîneur, c’est le commencement du cycle olympiques en vue des jeux de Paris-2024. « C´est  pourquoi  l´ouverture de la scène dans des tournois de haut niveau a une importance particulière ». 

« Nous avons eu quelques difficultés concernant la préparation, sans même pas oublier le scénario complexe  imposé par la pandémie de Covid-19. Nous espérons, d’ailleurs avancer petit à petit dans ce sens », a dit Alderete.

Pour sa part, le chef du collectif technique du judo féminin cubain, Yordanis Arencibia, a insisté sur le fait que les femmes n’étaient pas en mesure de penser à de grands résultats lors du Grand Slam de Paris, même s’il a mentionné le courage et les aspirations de triomphe qui caractérisent les athlètes de l´île.

« Maintenant, c’est qui est le plus important, c’est la performance internationale et l’entrainement, dans une équipe traversant un processus de renouvellement », a signalé l’ancien médaillé de bronze olympique et quadruple champion du monde.

Les options principales de réussite du judo cubain sur le circuit actuel, en raison de leur expérience internationale et leur palmarès, sont Iván Felipe Silva (90 kilogrammes) et Andy Granda (plus de 100), médaillés de bronze il y a deux ans au Grand Slam de Paris, et le 63 kilogrammes Maylín del Toro.

Lors des déclarations à Prensa Latina, les athlètes ont souligné l’importance de concourir au plus haut niveau, dans un événement qui réunira près de 300 judoïstes de plus de 50 pays.

La multi médaillée olympique et mondiale Idalys Ortiz (plus de 78 ans) et la 78 kg Kaliema Antomarchi, médaillée de bronze en 2020 à l’AccorArena, sont les principales absentes à ce stade, car elles commenceront leur préparation sur l’île.

La présence du plus grand des Antilles au Grand Slam parisien a été rendue possible par une invitation du président de la Fédération française de judo, Stéphane Nomis, et les efforts de l’association Cuba Coopération France (CubaCoop).

Les représentants diplomatiques du pays des Caraïbes et les directeurs de CubaCoop, menés par son président, Victor Fernandez, ont accueilli la délégation à l’aéroport Charles de Gaulle.

jcc/livp/gaz/wmr

 
EN CONTINU
notes connexes