mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des attaques contre des athlètes de Beijing 2022 censurées sur les réseaux sociaux chinois

Beijing, 10 février  (Prensa Latina) Les réseaux sociaux chinois ont annoncé la clôture de centaines  de comptes, censuré les attaques contre certains athlètes qui participent aux Jeux Olympiques d’Hiver Beijing 2022 et ont appelé a faire des publications mesurées.

 

Douyin, la version locale de Tik Tok, a bloqué les profiles de 331 d’internautes qui ont posté des insultes, des messages dénigrants, en plus d’avoir répandu de rumeurs sur les sportifs. Le réseau social a regretté que cette conduite ait terni le plaisir de la rencontre internationale. Par ailleurs, 6 780 vidéos et commentaires au contenu agressif ont été interceptés et éliminés.

Des motifs pareils ont conduit Weibo – analogue de  Twitter en Chine-à interdire aux propriétaires de 850 comptes l’utilisation de sa plateforme pendant 30 jours et à effacer 41 473 mini-programmes considérés comme illégaux.   

Les deux réseaux sociaux ont convoqué aux utilisateurs chinois à trouver une communication civilisée via le partage des opinions objectives et sensibles, à montrer du respect vers les sportifs en lice et à ne pas les attaquer et ou les démoraliser en cas d’échec dans une compétition.

Douyin et  Weibo ont commencé à mettre en pratique ces mesures dans le cadre d’une offensive numérique menée cette semaine contre Zhu Yi, qui n’a pas réussi à se classer lors des premières épreuves du patinage artistique. 

Outre les fortes critiques et insultes adressées contre la jeune femme, un bon nombre d’internautes se sont demandés sur sa nationalité car elle joue pour l’équipe de la Chine et elle est née aux États-Unis.

La controverse a pris une telle ampleur que des experts et des médias comme le Global Times et le China Daily ont publié des articles en appelant à la population à faire preuve de tolérance, d’’inclusion et de mentalité ouverte.

En revanche, le pays est comblé de fureur du fait de la médaille d’or en ski acrobatique décrochée par Gu Ailing au nom de la Chine, connue sous le nom d’Eileen Gu et née également aux États-Unis,  mais de mère chinoise et de père nord-américain.

jcc/livp/ rgh/ymr

EN CONTINU
notes connexes