mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

New York licenciera des milliers de travailleurs refusant de se faire vacciner

Washington, 11 février (Prensa Latina) New York renverra aujourd’hui trois mille travailleurs pour s’opposer à l’obligation vaccinale contre la Covid-19, alors que d’autres territoires du pays ont mis fin au port du masque et à d’autres restrictions.

Selon la mairie, ce chiffre représente moins d’un pour cent de la force de travail de la ville, mais il s’agit peut-être de la plus grande réduction d’effectifs du pays liée aux mesures prises contre la maladie causée par le SARS-CoV-2.

La vaccination obligatoire pour les travailleurs municipaux et l’une des mesures locales les plus strictes de celles qui ont été imposées pour  contenir la pandémie.

Elle exige que le personnel en premier ligne de la lutte contre la maladie, ainsi que les agents de police, les pompiers et les enseignants, reçoivent au moins une dose de vaccin anti-Covid-19, ce que des milliers de personnes refusent.

Environ 95% des 370 000 salariés de la ville ont reçu au moins la première dose, ce qui représente une augmentation  par rapport au 84% annoncé pour la première fois en octobre.

Selon les autorités sanitaires, plus de 38 000 employés de New York se sont fait vacciner au moins avec une dose depuis octobre, mais il en reste au moins 12 000  non vaccinés.

Parmi ceux-ci, environ trois mille étaient en congé sans solde depuis la fin janvier et pourraient devenir les premiers à être licenciés.

« Nous avons besoin que tout le monde soit immunisée, nous ne voulons licencier personne », a déclaré le maire Eric Adans lors d’une interview la semaine dernière.

D’autres villes, comme Boston et Chicago, ont également souhaité rendre obligatoire la vaccination pour leurs salariés, mais elles ont dû faire face à un ferme rejet des syndicats et des employés.

Des experts du secteur de la santé affirment que l’obligation vaccinale sert à convaincre les personnes à se faire immuniser, ce qui est essentiel pour contenir la propagation du virus.

peo/ssa/acl/age

EN CONTINU
notes connexes