mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le gouverneur de la Banque centrale du Liban en fuite

Beyrouth, 16 février (Prensa Latina) Le gouverneur de la Banque centrale du Liban, Riad Salameh, a pris la fuite afin d’éviter un interrogatoire judiciaire, a rapporté aujourd’hui la chaîne panarabe Al Mayadeen.

Les agents ont perquisitionné deux maisons de Salameh et ses bureaux à la banque, mais ne l’ont jamais trouvé.

Le procureur général du Mont-Liban, Ghada Aoun, a confirmé que les recherches se poursuivraient jusqu’à ce qu’il soit capturé.

M. Aoun a émis un mandat d’arrêt contre Salameh en réponse à une plainte déposée par le groupe Le peuple veut une réforme du système.

Cité par la chaîne de télévision, le juriste Hassan Bazzi a déclaré que si le gouverneur n’allait pas être capturé, la justice prononcerait un acte d’accusation contre le directeur général des forces de sécurité intérieure. 

« Le système judiciaire et la sécurité ne s’appliquent-ils qu’aux pauvres et aux faibles, ou à tout le monde au Liban ? », a-t-il interrogé. 

Pour la quatrième fois, Salameh a évité de comparaître devant la justice, qui l’a convoqué pour des accusations de blanchiment d’argent et de manipulations bancaires douteuses.

Le gouverneur de la banque centrale du Liban est largement perçu comme l’architecte de la pire crise économique et financière que le pays ait connue depuis des décennies.

Riad Salameh a dirigé l’institution de prêt depuis la fin de la guerre civile en 199. Celle-ci, entre autres décisions et suggestions, a lié l’économie libanaise au dollar américain en 1997 à l’origine  de la détérioration actuelle que est sur le point de l’effondrement total.

jcc/rgh/arc

EN CONTINU
notes connexes