vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le journal Milenio du Mexique met en valeur l’annonce de Cuba à l’OMS sur le vaccin Abdala

Mexique, 16 février (Prensa Latina) Le quotidien mexicain Milenio, a jetté un coup d’oeil sur l’annonce de Cuba portant sur la demande auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour la préqualification de son vaccin anti-Covid-19 Abdala.

Le journal a cité les précisions de M. Eduardo Martínez Díaz, directeur de BioCubaFarma,  le fabricant de l’agent d’immunisation, qui a insisté sur la sécurité des vaccins étant donné le fait que jusqu’à jusqu’ici 88% de la population cubaine s’est fait vacciner.

Cuba demandera en mars à l’OMS la préqualification de son vaccin Abdala dans le but d’obtenir sa reconnaissance au niveau international, a-t-il informé.

«Nous considérons que début mars, en deux ou trois semaines, nous aurons déjà envoyé le dossier», a rapporté Martínez lors d’un appel au Congrès International «Bio Habana 2022», qui aura lieu du 25 au 29 avril et qui comptera sur plus d’une centaine de scientifiques et d’entrepreneurs étrangers.

Milenio met l’accent sur le fait que Cuba fabrique et administre cinq vaccins et candidats vaccins contre la Covid-19, mais qu’Abdala et Soberana ont été le plus employés dans le pays et ailleurs, comme au Venezuela, au Nicaragua et au Vietnam.

Le groupe Biofama a annoncé à l’OMS que le site de production des vaccins passerait des usines actuelles à un nouveau complexe construit à Mariel, à 50 kilomètres de La Havane et inauguré en décembre.

«Ils nous ont répondu affirmativement pour envoyer le dossier et que lorsque la  nouvelle usine serait disponible ils viendraient effectuer l’inspection afin d’accorder la pré-qualification», a ajouté le dirigeant cubain.

 « Nous pensons que les vaccins recevront le feu vert sans aucun problème, car nous avons de l’expérience avec d’autres vaccins produits sur place (pour faire face à d’autres maladies) et qui ont réussi au processus de préqualification.

Il a considéré que les immunogènes ont démontré leur sécurité du fait que jusqu’à présent ils ont été administrés à 88% de la population, ce qui a mis justement un frein à la pandémie et au nombre de décès.

Le journal avalise l’efficacité du système de santé cubain notant que des 62 mille 154 cubains infectés par la Covid-19 ne sont morts que 8 mille 476 à ce jour, l’un des taux les plus bas  au monde.

Martínez a exprimé que les premiers tests réalisés au Complexe du Mariel répondaient aux paramètres de qualité, cependant, il a admis que l’industrie pharmaceutique cubaine dans son ensemble s‘était heurtée à des problèmes de financement et d’approvisionnement.

«Nous avons réussi à exporter des vaccins et un bon nombre de médicaments à la fin de l’année dernière, or nous confrontons désormais  des difficultés à nous faire payer car les banques ont refusé de travailler avec nous en raison du blocus des États-Unis». 

De plus, il a expliqué que cette situation «nous a privé de financement pour honorer les paiements des matières premières,  à quoi s’ajoutent les entraves du commerce international occasionnées  par la pandémie».

jcc/ssa/msm/lma

 

EN CONTINU
notes connexes