mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’OMS dénonce les mesures de l’Israël contre la santé des palestiniens

Ramallah, 25 février (Prensa Latina) L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a dénoncé aujourd’hui les obstacles appliqués para l’Israël aux palestiniens pour accéder aux services médicaux les plus élémentaires. 

L’année dernière, au moins 235 violations au droit à la santé ont été rapportées, a assuré sur son compte Twitter le bureau de l’OMS dans les territoires occupés.  

Au cours de ces 12 mois, 106 travailleurs du secteur ont résulté blessés, a par ailleurs informé l’entité.   

Des 15 466 demandes de permission pour sortir de la bande de Gaza à fin de recevoir un traitement médical, 37% ont été retardées ou refusées, a-t-elle critiqué.  

L’OMS  a souligné qu’il en a été de même avec 10% des 83 279 demandes comptabilisées en Cisjordanie.

En milieu de mois, le Centre d’Information Israélien pour les droits de l’Homme dans les Territoires Occupés (B’Tselem) a alerté du fait que le système de santé de la bande de Gaza s’est effondré depuis des années en raison du blocus israélien et aux offensives systématiques des forces armées de Tel-Aviv.

Là-bas, il est impossible de « satisfaire les besoins de la population à cause du manque de médicaments, d’équipements, de médecins et de formation professionnels » a souligné l’entité. 

B’Tselem a noté que de nombreux patients n’ont d’autre choix que de continuer à souffrir, alors même que le traitement dont ils ont besoin est disponible à quelques kilomètres d’eux. 

Mais les patients qui pourraient accéder aux soins dont ils ont besoin « sont soumis à un processus bureaucratique tortueux basé sur des critères arbitraires inconnus, et même après celui-ci un permis n’est pas garanti ».

peo/livp/oda/rob

EN CONTINU
notes connexes