jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba demande instamment de protéger la population et les infrastructures civiles en Ukraine

La Havane, 28 février (Prensa Latina) Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, a insisté aujourd’hui  sur l’engagement de son pays envers le droit international humanitaire et a appelé toutes les parties à protéger la population, ses biens et les infrastructures civiles en Ukraine.

Via son compte Twitter, le ministre des affaires étrangères a repris le positionnement de l’île au sujet de la crise actuelle en Europe de l’Est.

Auparavant dans une allocution officielle, le gouvernement cubain avait appelé à la sécurité et à la souveraineté de tous, ainsi qu’à la paix, à la stabilité et à la sécurité régionale et internationale. 

La plus grande des Antilles a mis son accent sur la nécessité d’utiliser des moyens pacifiques et une voie diplomatique sérieuse, constructive et réaliste.

« La détermination des États-Unis à poursuivre l’expansion progressive de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) vers les frontières de la Russie a conduit à un scénario aux implications considérables et imprévisibles qui aurait pu être évité ».

Il a également regretté la perte de vies civiles innocentes en Ukraine et a  transmis que le peuple cubain entretenait une relation étroite avec le peuple ukrainien.

L’histoire tiendra le gouvernement étasunien  pour responsable des conséquences d’une doctrine militaire de plus en plus offensive en dehors des frontières de l’OTAN qui menace la paix, la sécurité et la stabilité internationales, indique le texte.

« C’était une erreur d’ignorer les demandes bien fondées de la Russie en matière de garanties de sécurité pendant des décennies et de supposer que la Russie resterait sans défense face à une menace directe pour sa sécurité nationale. La Russie a le droit de se défendre. Il n’est pas possible de parvenir à la paix en encerclant ou en coinçant les États », a-t-il manifesté.

Le gouvernement cubain a transmis son rejet de l’hypocrisie et des doubles standards ayant dénoncé le fait que les États-Unis et leurs alliés ont utilisé la force dans de nombreux États souverains pour provoquer un changement de régime.

Il a finalement condamné l’intervention  de Washington et ses alliés dans les affaires intérieures des autres nations qui ne se plient pas à leurs intérêts de domination et défendent leur intégrité territoriale et leur indépendance.

jcc/car/idm

EN CONTINU
notes connexes