jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Corée du Sud exhorte le Japon à faire directement face à son histoire coloniale

Séoul, 1er mars (Prensa Latina) Le président de la Corée du Sud, Moon Jae-in a exhorté aujourd’hui le Japon à faire directement face à son histoire coloniale et a déclaré que la porte restait ouverte au dialogue entre les deux pays.

Les voisins proches doivent être en mesure de surmonter l’histoire d’un passé parfois malheureux et de coopérer pour l’avenir, a manifesté Moon dans un discours pour le 103ème anniversaire du soulèvement national coréen contre la domination coloniale japonaise.

Les relations diplomatiques entre Séoul et Tokyo se sont dégradées depuis 2019, lorsque le Japon a imposé des restrictions d’exportation à la Corée du Sud, en apparentes représailles à des décisions de justice ordonnant aux entreprises japonaises d’indemniser les victimes sud-coréennes de travail forcé.

Le Japon ne deviendra un pays digne de confiance que lorsqu’il sera capable de faire preuve d’empathie face aux blessures des populations des pays voisins, qui sont parfois exacerbées par un passé malheureux, a déclaré Moon.

À cet égard, le président a réaffirmé que son administration gardera toujours la porte ouverte au dialogue dans le but de joindre leurs forces.

Non seulement pour la paix et la prospérité régionale, mais également pour faire face aux défis mondiaux, allant de la Covid-19 et de la crise climatique à celle de la chaîne d’apprivoisement et face au nouvel ordre économique, a-t-il ajouté.

Le Japon refuse de reconnaître l’esclavage sexuel forcé de femmes pendant la colonisation de la péninsule coréenne et maintient des revendications territoriales sur les îlots Dokdo, qu’il nomme Takeshima.

peo/ssa/mem/lp

EN CONTINU
notes connexes