samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Une grève de travailleurs du métro déclenche le chaos dans les transports de Londres

Londres, 1er mars (Prensa Latina) Aujourd’hui, les transports publics de cette capitale ont été plongés dans le chaos par la grève de 10 000 employés du métro qui exigent de meilleures conditions de travail et des garanties concernant notamment leur retraite.

La fermeture totale du « tube », comme les Britanniques appellent le service souterrain utilisé quotidiennement par environ cinq millions de personnes, a obligé les Londoniens à chercher d’autres voies pour atteindre leur destination à l’heure de pointe de ce mardi matin.

Des images diffusées dans la presse locale et sur les réseaux sociaux montraient de longues files d’attente dans les gares et aux arrêts de bus, tandis qu’Uber, le système de transport privé alternatif aux taxis traditionnels, a profité de la forte demande pour augmenter ses tarifs de près de 40 dollars.

Selon la direction du syndicat représentant les travailleurs ferroviaires, maritimes et des transports (RMT), la grève totale pourrait se répéter jeudi, avec des interruptions partielles mercredi et vendredi.

Cette organisation affirme que l’administration des transports de Londres (TfL) prévoit de licencier entre 500 et 600 employés des stations de métro et d’affecter les retraites pour réduire les coûts et aider à pallier le manque de financement du gouvernement central.

La grève dans le métro de Londres a coïncidé avec une augmentation de 5% du prix des transports publics dans la capitale du Royaume-Uni, une décision qui, selon le maire de la ville, le travailliste Sadiq Khan, a dû être prise face au refus du gouvernement conservateur d’aider le service municipal à se remettre de l’impact de la pandémie de Covid-19.

peo/mem/nm 

EN CONTINU
notes connexes