lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis désigneront la Colombie comme allié spécial en dehors de l’OTAN

Washington, 11 mars (Prensa Latina) Le président des États-Unis, Joe Biden, a annoncé aujourd’hui qu’il désignerait la Colombie comme un allié important en dehors de l’OTAN, ce qui rapprochera les deux pays en matière de sécurité.

Lors d’une réunion à la Maison Blanche ce jeudi avec son homologue colombien, Iván Duque, il a déclaré qu’il s’agit d’ »une reconnaissance de la relation unique et étroite » entre les deux pays et a ajouté que « la Colombie est l’axe (de collaboration) pour tout l’hémisphère, nord et sud ».

Les nations non membres de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) n’ont pas droit à des garanties de sécurité, mais la désignation change la façon dont les forces armées nord-américaines interagissent avec le pays, selon le Département d’État des États-Unis.

Dans le monde, il y a 17 pays dans cette catégorie et ils sont admissibles à des prêts de matériel et de fournitures et servent de site pour les réserves de guerre de Washington, entre autres fonctions dans le domaine militaire principalement.

Cette décision intervient alors que l’opération militaire russe en Ukraine bouleverse la géopolitique mondiale et que le Pentagone, dans le cadre de l’OTAN, renforce ses défenses en Europe de l’Est.

Pour sa part, Duque a remercié le mandataire nord-américain pour cette annonce et a offert de vendre du pétrole colombien pour stabiliser les prix de l’énergie, après l’interdiction de Washington d’importer du pétrole de Russie et que des fonctionnaires de l’administration étasunienne aient eu des contacts avec les autorités du Venezuela sur cette question.

Selon un communiqué officiel conjoint, lors de la rencontre, ils ont insisté sur le fait que le Venezuela était considéré comme un défi régional et ont réitéré leur intention de « soutenir le rétablissement de la démocratie » dans la nation bolivarienne, où des élections sont pourtant régulièrement organisées.

peo/msm/avr 

EN CONTINU
notes connexes