dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Un rapport sur les violations commises par des militaires colombiens sera remis aujourd’hui

Bogotá, 15 mars (Prensa Latina) Plusieurs signataires de la paix et des organisations de défense des droits humains en Colombie déposeront aujourd’hui un rapport devant la Justice Spéciale de Paix (JEP) sur les violations commises par les forces militaires de 1964 à 2016.

Ledit document s’intitule « Crimes de guerre et violations des Droits de l’Homme commis par les Forces Militaires et les organismes de sécurité de l’État pour la période 1964-2016 ».

Le rapport sera présenté par Joaquin Gómez, membre de l’équipe de négociation des anciennes Forces Armées Révolutionnaires de Colombie-Armée du Peuple (FARC-EP) et ancien membre du Secrétariat de cette guérilla, et par les sénateurs Victoria Sandino et Israel Zuñiga.

Participeront également à la remise de ce rapport, le parlementaire Benedicto de Jesús Gonzalez, en tant que signataires de l’Accord de Paix; Eduardo Carreño, membre de la Corporation Collective des Avocats José Alvear Restrepo; et Gustavo Enrique Gallardo Morales, de l’organisation de défense des droits de l’Homme Lazos de Dignidad.

La JEP, composante justice du système intégral de vérité, de justice, de réparation et de non-répétition des Accords de Paix signés en 2016, est en vigueur en Colombie depuis mars 2017.

Sa création a été convenue dans le cadre de ces accords de paix conclus entre le gouvernement de Juan Manuel Santos, représentant l’État, et les anciennes FARC-EP.

Elle vise principalement à garantir les droits des victimes du conflit armé et à faire la lumière sur les crimes les plus graves et les plus représentatifs afin de mettre fin à plus d’un demi-siècle de guerre en Colombie.

peo/msm/otf 

EN CONTINU
notes connexes